COVID-19 et CONFINEMENT  : Quel impact concret sur votre projet immobilier ?
15 avril 2020

Face à la situation exceptionnelle qui nous touche, vous nous posez beaucoup de questions. Il est difficile de vous donner des réponses sur tous les sujets, mais nous continuons à vous accompagner et nous pouvons vous éclairer sur vos principales questions :

COVID-19 ET CONFINEMENT : VOS QUESTIONS

 

Quel impact le confinement va-t-il avoir sur le marché immobilier ?

L’année 2020 avait débuté avec tous les feux au vert, avec une hausse des prix particulièrement élevée pour ce moment de l’année, plus 0,2% dans les 10 plus grandes villes et jusqu’à 0,5% pour Paris.

Le 16 mars : Agences immobilières fermées, visites de logement annulées, transactions reportées, études des dossiers de financement par les banques repoussées… le marché est à l’arrêt total.

Cette crise sanitaire aura forcément des répercussions sur les marchés économiques mondiaux, l’impact sera différent selon la durée de cette crise. Selon l’INSEE, « 35% de notre économie serait à l’arrêt et chaque mois de confinement entraînerait alors un recul de 3 points sur la croissance du PIB ».

Irrémédiablement, le marché immobilier sera impacté : on peut s’attendre à une forte concentration du nombre des transactions dès le déconfinement, d’autant que cette crise intervient en pleine saison de l’immobilier (les mois de Mars et Avril concentrent 20% des promesses de ventes de l’année). Les économistes et professionnels du secteur annoncent déjà 100 000 à 200 000 transactions en moins en 2020, et il faudra attendre 2 réactions à l’issue de cette période : celui des banques et celui des particuliers pour savoir quel sera vraiment l’impact.

 

Que faire si j’ai un projet en cours et que mon déménagement est prévu pendant cette période ?

La réponse est très claire pour ce sujet : Le 1er avril 2020, les Ministres des Transports et de la Ville et du Logement ont annoncé la suspension de tous les déménagements par un professionnel jusqu’à nouvel ordre.

Exception est faite pour les déménagements à caractère “d’urgence sanitaire, de péril ou social” et les déménagements par ses propres moyens semble envisageable (il conviendra de se renseigner auprès des communes concernées pour savoir si cela est accepté comme motif de sortie).

 

J’ai mis mon bien en vente avant le confinement : comment faire pour visiter ou faire visiter un bien ?

La réponse a été donnée clairement également : pour l’agence, aucune urgence ne permet de justifier des visites, ET, pour les acheteurs, ils ne peuvent pas justifier cette action sur l’attestation de déplacement.

En attendant, les vendeurs peuvent en profiter pour ranger, désencombrer et finir les petits travaux en attente. Un peu de Home Staging pour être fin prêt pour l’après !

Retrouvez nos conseils pour préparer votre appartement à la vente

Nous pouvons vous assurer qu’IMOP a mis en œuvre d’autres moyens pour conserver une activité : possible pré – estimation en vidéo, visite virtuelle quand cela avait été organisé avant… Nous restons à votre disposition pour tous renseignements utiles, nous vous informons également sur notre blog. Trouvez toutes les infos dans notre article sur la vente  de votre bien en période de confinement 

J’attends une date de signature de compromis : est-ce que je pourrai la faire à distance ? Est-ce que tous les notaires utilisent la visio-conférence ?

La signature sans présence ni représentation des parties sur support électronique a été autorisée par décret du 3 avril 2020, pendant toute la période de confinement et jusqu’à l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la date de cessation de l’état d’urgence sanitaire. Pour l’heure, la loi du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 prévoit que l’état d’urgence sanitaire est déclaré pour une durée de deux mois à compter du 24 mars 2020, soit jusqu’au 24 mai 2020.

Environ la moitié des Notaires sont équipés en visio-conférence, mais il a été acté qu’ils pourront demander à un autre Notaire équipé pour le seconder dans cette opération.

Retrouvez des informations supplémentaires à propos du coût des frais de notaires

 

Est-ce que cela va impacter les délais : délai de rétractation, délai pour avoir son prêt, délai d’intention d’aliéner de l’Administration…?

L’Ordonnance du 25 mars 2020 prorogeait et reportait les délais pendant cette période d’état d’urgence sanitaire + 1 mois, soit le 24 juin 2020, reportant pour beaucoup les signatures d’actes à Septembre. Face aux recours de toute la profession immobilière et l’impact sur la vie de tous ceux qui avaient signé un compromis avant la période de confinement, l’Etat revient sur sa décision par ordonnance du 16 avril 2020. Ce qui change :

  • Le délai de rétractation revient à la normale : Les acquéreurs qui ont signé un compromis ou une promesse de vente avant ou pendant l’état d’urgence disposent toujours de 10 jours pour se rétracter, à compter de la date de réception du courrier recommandé de notification.
  • La purge du recours des tiers pour le permis de construire : Les délais ne repartent plus à zéro, mais sont juste suspendus à la date du 12 Mars. Ils recommencent à courir à compter de la fin de l’état d’urgence sanitaire, décidée au 25 mai 2020.
  • Pour les purges du droit de préemption ou DIA : Pour les déclarations d’intention d’aliéner notifiées avant le 12 mars 2020, le délai restant à courir reprend dès le 25 Mai. Par contre, pour les déclarations de droit d’aliéner notifiées pendant l’état d’urgence sanitaire, le point de départ du délai sera le 25 Mai, la signature d’actes définitifs pourra se faire à l’issue normale du délai d’instruction de 2 mois, soit le 25 juillet 2020.
  • Pour les demandes de permis de construire : là également, les délais d’instruction sont suspendus et non annulés. Ils reprendront le 25 Mai. Pour les délais qui devaient commencer depuis le 12 Mars, le début sera le 25 Mai.

 

C’est donc une très bonne nouvelle pour tous les actes suspendus depuis l’ordonnance du 25 Mars : Tous les actes pour lesquels les délais étaient déjà en cours ne sont que suspendus pendant les 2 mois d’urgence sanitaire et non plus reculés à Septembre.

IMOP reste à vos côtés et vous donnera connaissance des nouvelles dates possibles de signature de vos ventes en attente.

Quel va être l’impact sur les prix ?

C’est surement la plus grande inquiétude …

Il est possible, en fonction des directives de l’Etat, que la priorité soit donnée aux aides aux entreprises en difficulté au détriment des ménages. Il se pourrait donc que les conditions d’octroi de prêt se durcissent. Quant aux particuliers, beaucoup auront vu une diminution de leurs revenus et il faudra qu’ils soient confiants dans leur situation : travail, épargne…

Ces contraintes vont peser directement sur les vendeurs, le rapport de force entre l’offre et la demande devrait alors s’inverser, ce qui pourrait entrainer une baisse des prix mais qui resterait cependant modérée si on regarde ce qui s’est passé lors des crises passées. Il est, par ailleurs, à noter que les quelques particuliers qui cassent les prix en ce moment par urgence de vendre ne vendent pas puisqu’il n’y a pas de visite possible.

Mais, selon les territoires et en fonction de la nature des biens, le marché ne sera pas impacté de la même manière : s’il y a toujours beaucoup de demandes dans un secteur et si les acheteurs potentiels sont financièrement moins impactés, le marché pourrait bien résister. Selon les économistes, la plupart des grandes métropoles françaises pourraient être plus épargnées par ces baisses de prix et l’immobilier de luxe pourrait garder le même niveau (les acheteurs préférant investir dans la pierre plutôt que de garder l’argent dans les banques ou placé en bourse, trop dangereux en cas de crise).

L’offre d’IMOP prendra encore plus de force : la commission fixe et réduite à 4900 euros vous permettra de garantir un revenu net vendeur beaucoup moins amputé des frais d’agence habituellement pratiqués. Faites votre simulation sur notre site et prenez RDV pour une estimation gratuite.

 

Les taux de crédit vont-ils monter ou baisser avec la crise ? Les banques vont-elles accorder plus difficilement un crédit ?

Comme nous venons de le dire, une orientation sur la reprise du marché immobilier sera évidemment fonction des réactions des banques.

Même si nous sommes face à une absence totale de visibilité sur l’économie en général, toujours selon les économistes, si l’épidémie est maîtrisée avant l’été, si la sortie de crise peut se faire rapidement grâce aux différentes mesures prises par le gouvernement et par la Banque Centrale Européenne, le marché immobilier pourrait repartir sans trop de heurts dès septembre.

Le plan d’urgence lancé par la BCE pousserait les banques à ouvrir le robinet de crédit ouvert avec des taux toujours aussi bas pour inciter les Français à reprendre leurs projets d’achat.

La reprise et la bonne santé de toute l’économie sera fonction de trois risques majeurs : la réapparition du virus, de nouvelles mesures de confinement, une récession et une crise financière. Pour éviter le scénario catastrophe #RESTEZCHEZVOUS

 

Nous souhaitions acheter, les visites ne sont plus possibles : Que faire en attendant ?

#RESTEZCHEZVOUS pour réussir votre projet immobilier !

Profitez-en pour réfléchir davantage à votre projet : qu’attendez-vous en priorité de votre futur logement : localisation, superficie, extérieur….  Consultez les bonnes questions à se poser pour acheter 

Préparez votre dossier de financement : nous avons un partenariat avec un courtier en crédits qui pourra le préparer avec vous. Contactez vos agents IMOP selon votre secteur de recherche, ils vous mettront en contact avec lui.

Retrouvez d’autres infos sur le bon financement immobilier 

Contactez les agents de votre secteur de recherches, ils ont des biens en attente de publication après le confinement !

 

J’ai acheté un bien : puis-je faire des travaux pendant le confinement ?

Un guide des bonnes pratiques destinées aux entreprises du BTP a été élaboré, mais il faut vous adresser à chaque entreprise pour savoir si elles peuvent appliquer les consignes et donc travailler. Toutefois, si vous n’êtes pas sur place dans votre futur nouveau logement, vous n’avez aucun droit d’y aller pour y mener des travaux ou les superviser.

Exception citée par le Ministère de l’Intérieur : « Si la construction se situe à moins d’un kilomètre du domicile, il pourrait être envisagé que la personne, lors de la promenade prévue par le décret du 23 mars 2020, se rende sur place uniquement afin de constater s’il existe un péril ou un danger. » Par péril ou danger, on entend : dégât des eaux, fuite de gaz, coupure d’électricité, risque d’effondrement … Dans ces cas, vous pourrez faire appel à un professionnel pour prendre en charge les réparations urgentes. MAIS adoptez les mesures barrières en cas de rendez-vous physique d’urgence !

Par contre, vous pouvez avancer sur vos projets de travaux dans le lieu où vous êtes confinés : c’est le moment de faire les plans d’agrandissement, choisir les matériaux, les couleurs, réfléchir au budget,  et de faire tout ce que les membres de la famille réclament depuis si longtemps (repeindre le salon qui n’a pas changé de couleur depuis les années 80, changer le papier peint enfantin de votre ado de 15 ans, et même vous créer votre espace de travail au calme …)

Vous pouvez contacter des artisans pour prendre les rendez-vous après le confinement ! Sur photos, ils pourront déjà vous établir un devis en attendant.

 

Quelle est votre zone géographique et votre mode de fonctionnement en ce moment ?

IMOP est présent  sur plusieurs régions et continue à étendre a sa couverture géographique, sur Paris intramuros, les départements de petite et grande couronne, et souhaite investir les grandes villes de l’Hexagone.

Suite à nos estimations par vidéo pendant cette période de confinement, de nombreux biens sont en attente : la publication se fera après une estimation confirmée sur place et la prise de photos professionnelles.

Nous nous adaptons à la situation et restons mobilisés !