La superficie de votre bien immobilier

Comment calculer la superficie d'un bien immobilier ?

Lorsque vous mettez en vente votre bien, vous devez établir la surface exacte. Même si la qualité d'un bien immobilier ne se résume pas seulement à des mètres carrés, la surface est un élément décisif de l'achat. Pour uniformiser les calculs, la loi Carrez détermine avec précision comment évaluer la superficie dans un acte de vente. Confiée à des professionnels, lors des diagnostics immobiliers, la superficie fait l'objet de sanctions lourdes si elle est erronée. IMOP fait le point sur toutes les informations pratiques entre surface loi Carrez, surface habitable, surface utile...

Qu’est-ce qu’une surface habitable ?

Dans le cadre d'une vente d'un bien immobilier, la surface habitable est la superficie de plancher de toutes les pièces. Il faut enlever la surface correspondant aux murs, cloisons, marches, cages d’escalier, embrasures de fenêtres et portes.

La hauteur sous plafond

La hauteur sous plafond se calcule par la distance entre le sol plancher et le plafond. La hauteur sous plafond prise en compte dans la loi Carrez est de 1,80 m au minimum. En deçà de ce métrage, la zone ou pièce concernée ne sera pas prise en compte dans la surface du logement.

Les éléments annexes du bien immobilier

Certains éléments n'entrent pas dans le calcul de superfie habitable : les balcons, les terrasses, les caves ou les parkings. En revanche, les combles, les greniers et les sous-sol, aménagés ou non, sont intégrés à la surface (dès lors, bien évidemment, que leur hauteur est supérieure à 1,80 mètre).

espace mètre carré plan immobilier

Qu’est-ce qu’une surface loi Carrez ?

La surface loi Carrez permet de calculer la surface privative habitable, mais seulement pour les biens en copropriété. Ainsi des pièces fermées comme des vérandas ou loggias peuvent être prises dans le calcul, mais à condition que cette surface ne soit réservée qu’à l’usage exclusif du copropriétaire.

La loi Carrez a été votée en décembre 1996 dans le but de protéger et d’informer les acquéreurs sur les lots de copropriété, en imposant que soit noté dans les contrats de vente le métrage des surfaces privatives. Si une erreur de plus de 5% est observée entre la surface privative et la surface réelle, l’acquéreur pourra alors demander une réduction de prix.

La surface loi Carrez ou la surface habitable doivent figurer dès le compromis de vente.

Qu’est-ce qu’une surface utile ?

La surface utile d’un logement représente la surface habitable, à laquelle est ajoutée 50% de la superficie des annexes (balcons, caves, mais pas les garages) et des surfaces dont la hauteur sous plafond n’atteint pas 1,80 m. L’intérêt de la surface utile est plutôt dans l’évaluation des loyers dans les zones où ils sont encadrés : les zones tendues.

Pourquoi le calcul de la surface de votre bien est essentiel

La surface d'un bien est un des éléments essentiels dans le calcul de la valeur d'un bien. A chaque moment de la vie d'un bien immobilier, vous vous référez à une superficie. Elle permet de comparer de manière objective et de déterminer des seuils pour la mise en location, pour la détermination des taxes, etc.

La surface est ainsi utilisée par les services fiscaux pour établir la valeur locative cadastrale et en tirer la montant de la taxe d'habitation et de la taxe foncière.

En outre, ajoutée à de nombreuses autres informations sur votre logement, son emplacement, le marché immobilier, la surperficie permet de parvenir à une estimation précise de la valeur de votre logement. Les prix de l'immobilier sont en effet généralement basés sur un calcul au M2.

Enfin, si vous souhaitez louer à un moment votre logement, vous devez également estimer la surface habitable. En effet, pour louer un logement décent, la surface habitable doit être supérieure à 9 M2. En outre, si vous êtes dans une zone tendue du marché immobilier, le montant de votre loyer est plafonné par un prix déterminé en fonction de la surface, du nombre de pièces, de la présence ou non de meubles et de sa situation.

Et pour les contrats de réservation d'un logement neuf (Vente en l'état de futur achèvement ou VEFA), la surface habitable qui sera construite doit bien évidemment figurer dans le contrat.

Comment valoriser une surface ?

Votre bien dispose de combles ou de surfaces non comprises dans la définition de la surface habitable ? Pourtant cela représente une valeur certaine lors d'un achat. Dans une annonce, vous devrez mentionner la surface habitable ou surface carrez pour un bien en copropriété. Mais cela ne vous interdit pas de mettre en avant tous les points forts de votre bien, même s'ils n'entrent pas dans la surface habitable. Une chambre mansardée, une grande cave, une terrasse sont des atouts certains. Ils entrent dans la valorisation de votre bien et dans l'estimation du prix de vente.

Comme la valeur d'un bien immobilier ne se résume pas à sa seule superficie, n'hésitez pas à nous contacter pour faire évaluer gratuitement votre bien, avant de le vendre ou avant de l'acheter !

estimer immobilier imop