Une bonne annonce immobilière : entre mentions obligatoires et mise en valeur du bien immobilier

Des annonces immobilières, vous en avez lu des centaines voire des milliers mais savez vous vraiment ce qu’une bonne annonce immobilière doit comporter comme informations ? Un des rôles de l’agent immobilier est effectivement la mise en valeur du bien immobilier à travers la rédaction d’une annonce mais cette dernière doit non seulement répondre à des mentions obligatoires d’une part, et d’autre part répondre à des exigences en termes de marketing.

Par conséquent, avant que ces annonces immobilières ne soient visibles partout : vitrines, journaux et sur les sites des agences immobilières en ligne, la loi ALUR impose la présence de certaines informations obligatoires, notamment pour protéger au mieux le futur acquéreur, dans le cas des ventes immobilières. Double challenge donc pour les professionnels de l’immobilier qui doivent également faire de cette annonce, un produit qui suscite l’envie, provoque la visite et déclenche pourquoi pas la transaction immobilière.

Bien à vendre : quelles informations dois-je trouver dans une annonce immobilière ?


La description du logement

L’annonce immobilière doit présenter les caractéristiques principales du bien immobilier (appartement, maison, terrain, local…) comme :

• Le type de bien : maison individuelle, appartement terrasse, loft, duplex, studio, chambre, etc… • L’état du bien : « travaux à prévoir », « récemment rénové », « neuf », « coup de frais à donner » etc… • La composition du bien : le nombre de pièces, distinguer les salles de bain des salles d’eau, balcon ou terrasse, jardin ou cour, plain-pied ou duplex… • La superficie du bien : donnée en mètres carrés selon les calculs de la loi Carrez

Voilà ici les informations de base qui doivent être mentionnées dans l’annonce immobilière. Cependant, d’autres critères peuvent apparaître dans le texte notamment pour différencier un bien d’un autre bien, pour mettre en valeur le caractère atypique d’un bien, ses atouts « surprises », ses potentiels à exploiter, ses équipements « bonus » : cave, sous-sol, garage, équipement high-tech intégré au bien, chauffage particulier, équipement photovoltaïque…

Le prix TTC

Depuis le 1er avril 2017, et dans le cadre d’une transaction immobilière entre un vendeur et un acheteur, tous les professionnels de l’immobilier doivent faire preuve de transparence dans le calcul des coûts de leurs prestations. Sur l’annonce immobilière donc, le prix de vente du bien doit mentionner la part des honoraires du professionnel de l’immobilier ainsi

que la personne qui devra régler ces frais avec les mentions « honoraires à la charge du vendeur » ou « honoraires à la charge de l’acheteur ».

Pour y voir plus clair, une annonce immobilière avec un bien à vendre doit comporter 3 prix en TTC (toutes taxes comprises) :

• Le prix de vente du bien immobilier honoraires d’agence inclus,

• Le prix de vente du bien immobilier hors honoraires d’agence,

• Le prix des frais d’agence immobilière (le montant de la commission mais pas les frais d’acte notarié, d’enregistrement ou de publicité foncière).

Les résultats du DPE

Dans le cadre d’une vente immobilière, il faut savoir que le vendeur est dans l’obligation de réaliser des diagnostics immobiliers de son bien, ceux-ci doivent être effectués avant la signature du compromis de vente. Ils concernent différents domaines : surface habitable, performance énergétique, plomb, amiante, gaz, électricité, assainissement, nuisible, pollution...

A quoi servent les diagnostics immobiliers ? Avant tout à protéger le consommateur et en l’occurrence, l’acheteur. Si vous souhaitez vendre un appartement ou une maison, sachez que votre agent immobilier peut vous accompagner dans la réalisation de ces diagnostics et les gérer à votre place dans le cadre d’une prestation personnalisée. Qu’est-ce que le DPE ? L’annonce immobilière doit présenter de manière lisible les résultats du diagnostic de performance énergétique appelé DPE qui évalue la consommation en énergie du logement ainsi que son émission en CO2.

Les informations relatives à la copropriété

Si le bien immobilier à vendre appartient à une copropriété, certaines informations obligatoires doivent apparaitre dans l’annonce immobilière : le nombre de lots et le montant annuel des charges courantes du lot (c’est-à-dire l’ensemble des dépenses d’entretien de la copropriété auxquels les copropriétaires contribuent à part proportionnelle).

Petite mise en garde : si la copropriété connait des difficultés de gestion au moment de la mise en vente du bien immobilier, cela doit obligatoirement apparaître à travers les mentions suivantes : « procédure d’alerte » ou « procédure de redressement judiciaire ».

Les informations du professionnel de l’immobilier : tarifs et numéro SIREN

Que ce soit dans le cadre d’une agence immobilière physique ou d’une agence immobilière en ligne, tout professionnel de l’immobilier qui édite une annonce immobilière pour un client doit faire apparaître dans le texte les mentions suivantes : numéros de SIREN et tarifs

(depuis le 1er avril 2017). Et ce peu importe le support choisi pour l’annonce immobilière : site internet, journal papier, vitrine d’agence, salons de l’immobilier…


Les photos du bien immobilier

C’est un peu étrange mais il faut savoir sur les photos ne font pas partie des mentions obligatoires dans le cadre d’une annonce immobilière rédigée pour la vente d’un bien…Et pourtant, on peut tous convenir que ce sont bien les photos qui sont l’élément déclencheur le plus à même de provoquer à la fois une visite et une transaction immobilière. Quoi qu’il en soit, aux yeux de la loi, les photos ne sont pas obligatoires mais on appréciera tout de même sur une annonce immobilière bien rédigée des photos de bonne qualité, des photos réalistes et non retouchées présentant des vues dégagées des pièces, des prises de vue d’ensemble du terrain, de l’appartement ou de la maison en question. Une bonne photo ? C’est un cliché qui provoque le désir de l’acheteur potentiel avant même qu’il ait pris la décision de se déplacer !

Des annonces immobilières en ligne par millions !

Maison individuelle, appartement, duplex, terrain, studio, simple chambre, garage ou box, place de parking, appartement de luxe, hôtel particulier, maison 5 pièces, avec sous jardin, donnant sur cour, local commercial, combien y-a-t-il de millions d’annonces immobilières sur les sites des agences immobilières en ligne et autres professionnels de l’immobilier ? Un chiffre qui ferait certainement tourner la tête…et des qualités d’annonce sûrement inégales, voire hors la loi pour certaines. D’où l’importance pour consommateur de connaitre les mentions obligatoires que doit comporter légalement une bonne annonce immobilière. Sachez que plus de 60% des Français utilisent des portails immobiliers sur internet pour faire un premier tri dans leur recherche de biens immobiliers dans le cadre d’un achat, d’une vente ou même d’une location.

S’il existe donc des mentions obligatoires à respecter, sachez qu’il existe aussi des agences immobilières qui poussent leur professionnalisme un peu plus loin que ce que leur impose la loi, et heureusement. Parce que chercher un bien immobilier n’est pas un acte anodin, c’est souvent l’investissement de toute une vie, prenez le temps de ces recherches immobilières. Parfois, le temps manque, la disponibilité, la situation géographique. C’est bien pour cela que certains agents immobiliers travaillent à vous faciliter la tâche : recherche de bien par critères très détaillés, description de l’ambiance et du quartier où se situe le bien mais encore modélisation 3D, plans, carte interactive…