Choisir un bon courtier immobilier

2 mars 2021


En quête de votre futur logement, vous devez vous entourer des meilleurs experts dans chaque profession : une bonne agence immobilière pour vous accompagner pendant toute l’acquisition, un bon courtier immobilier pour négocier avec vos côtés votre crédit, un bon notaire pour finaliser la signature de l’acte ! Faisons le point dans cet article sur le courtier immobilier. 


Quel est le rôle d’un courtier immobilier ? 


Le courtier immobilier est un intermédiaire indépendant entre l’acquéreur d'un bien immobilier et la banque. Il fait l’interface entre l’emprunteur et le prêteur. Il vous accompagne dans toutes les étapes de financement d’un projet immobilier. Par exemple, un courtier vous explique le vocabulaire technique des banques pour décrypter votre offre de prêt et toutes les étapes d’un crédit immobilier. 


Dans un marché des crédits immobiliers très concurrentiel, avec des taux de crédit historiquement bas, la préparation d’un bon dossier de financement et le choix de la meilleure banque par rapport à votre profil emprunteur sont importants. 


Un courtier immobilier vous aide à : 

  • monter le bon dossier de financement avec toutes les pièces justificatives nécessaires ; 
  • évaluer votre profil emprunteur et le présenter sous le meilleur jour auprès des banques - c’est important quand les banques ont tendance à refuser plus de dossiers. Dès que vous avez un profil atypique, le courtier vous est d’une aide précieuse ; 
  • simuler votre crédit en fonction de votre taux d’endettement maximal, du taux d’intérêt et de la durée totale ; 
  • choisir la meilleure garantie d’emprunt entre cautionnement, hypothèque, nantissement ou privilège de prêteurs de deniers ; 
  • choisir également la meilleure assurance emprunteur en fonction de votre âge, de vos antécédents médicaux ou de votre situation personnelle mais aussi choisir la bonne quotité si vous empruntez en couple. 

En optimisant la présentation de votre situation, le courtier immobilier augmente les chances d’obtenir un accord d’une banque. Il sait vers quelle banque vous orienter selon votre profil. En plus, il centralise votre dossier de financement : avec un seul dossier, vous touchez directement plusieurs établissements de crédit.


Comment choisir le bon courtier immobilier ? 

Commencez par vérifier qu’il est vraiment courtier ! C’est un métier réglementé par le Code monétaire et financier. Le courtier est un IOBSP, un intermédiaire en opérations de banque et de services de paiement. Indépendant, il est soumis à des règles déontologiques strictes. Immatriculé auprès de l’ORIAS (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance), son numéro doit figurer sur tous ses éléments de communication. 


Sélectionnez ensuite un courtier immobilier doté d’un grand réseau. Pour cela, les plus grosses structures vous assurent un panel de banques très larges. Le courtier doit vous informer en toute transparence sur les établissements avec lesquels il travaille. 


Inutile de travailler avec plusieurs courtiers en même temps ! Ils consultent les mêmes banques. Une fois sélectionné, vous fonctionnez aux côtés d’un seul courtier en lequel vous avez confiance. Il se rémunère sur la prêt signé avec une banque donc vous ne payez rien tant que l’offre de prêt n’est pas définitive et cela ne vous coûte pas plus cher qu’une signature en direct puisqu’en général, vous bénéficiez de meilleures conditions d’emprunt.


Enfin, étudiez les services proposés : de la mise en relation avec plusieurs banques au montage du dossier de financement ou à l’accompagnement jusqu’à la signature de l’acte de vente authentique, les prestations sont à géométrie variable. En outre, la garantie et l’assurance emprunteur font partie des conditions de crédit immobilier qu’il faut négocier aux côtés d’un courtier. 




Comme une agence immobilière, une société de courtage immobilier nécessite de la transparence, de la confiance et un service de qualité porté par des experts impliqués. Dès l’étape de l’estimation du bien ou dès les premières visites, il faut anticiper le montage du financement en parallèle de vos recherches.