Imop ouvre son capital via une levée de fonds participative. Inventez l'agence immobilière de demain en devenant actionnaire d'Imop !En savoir plus

Faire des travaux ou vendre son logement en l’état, comment prendre la bonne décision ?

Un coup de peinture ? Des travaux de rénovation importants ? Au moment de vendre son logement, de nombreux propriétaires se posent cette question essentielle : vendre le bien en l’état ou réaliser des travaux en amont ? Le coût des travaux sera-t-il récupéré dans le prix de vente ? Avez-vous envie de gérer des travaux de performance énergétique et des dossiers d’aide ? Nous faisons le point sur la question de travaux avant la vente pour vous aider à prendre la bonne décision. 

13 février 2023

Vendre son logement en l’état, pour toucher un acheteur adepte de travaux ? 

Vendre un bien immobilier en toute transparence

Une transaction immobilière est un équilibre fragile. Si votre logement, appartement ou maison, nécessite des travaux, vous pouvez réussir à le vendre en l’état à plusieurs conditions : 

  • lister objectivement les travaux nécessaires : mise aux normes électrique et gaz, performance énergétique, rénovation d’une cuisine ou d’une salle de bains, coup de peinture, etc. 
  • évaluer le coût des travaux nécessaires, en faisant réaliser des devis professionnels. 
  • mentionner les travaux à prévoir dès l’annonce immobilière
  • proposer un prix de vente en adéquation avec le coût des travaux. 

Trouver un acheteur en quête d’un bien à rénover

Certains acheteurs rêvent de rénover un appartement ou une maison, pour la construire à leur image. Ils recherchent également une bonne affaire ou un bon prix en échange de ces travaux. 

D’autres acheteurs veulent trouver le bien idéal et pouvoir aménager très rapidement. Vous vous privez de ces acquéreurs potentiels. 

Estimer votre bien et vos travaux

Si vous n’êtes pas pressé de vendre votre bien immobilier, vous pouvez le mettre en vente en l’état pour étudier les retours des visiteurs. Cela vous donne des précisions sur les travaux attendus. En revanche, si personne ne fait d’offre, vous rencontrez un problème entre la qualité de votre bien et le prix proposé. 

Prenez l’avis d’un agent immobilier lors d’une visite d’estimation de votre bien immobilier. Son expérience locale est précieuse pour connaître les acheteurs dans votre quartier et leurs désirs. 

Bon à savoir : 

Un propriétaire n’est pas tenu de réaliser les travaux prescrits dans le DDT (dossier de diagnostic technique) avant de vendre. Simplement de communiquer en transparence ce DDT à un acheteur potentiel.

Même si vous souhaitez vendre votre logement en l’état, vous pouvez faire réaliser des devis pour les travaux indispensables. Cela permettra de bien estimer le prix de vente et la marge de négociation d’un acheteur intéressé, qui vous soumettra ses propres devis.  

Faire des travaux pour augmenter le prix ? 

Un acheteur doit se projeter dans votre appartement ou votre maison lors de la première visite. C’est difficile si votre logement est trop personnalisé, avec une décoration trop chargée. 

La première étape indispensable consiste donc à nettoyer et à épurer votre bien immobilier. Ôter des cadres, le mobilier superflu, ranger tout ce qui traine. Cela ne coûte presque rien et peut améliorer les visites et les prises de photos. 

Vos peintures ont été réalisées il y a plus de 15 ans ? Vous pouvez envisager de peindre pour apporter de la fraîcheur à vos murs. Faites appel à un spécialiste du home staging pour des idées de décorations neutres mais efficaces. 

Si ces étapes facilitent la vente du logement, elles ne suffisent pas à augmenter significativement le prix de vente. Aussi, avant de remplacer votre  baignoire par une douche à l’italienne, avant de refaire entièrement votre cuisine, vérifiez auprès d’un professionnel de l’immobilier si cela offre réellement une plus-value pour vos futurs acheteurs. 

En revanche, la mise aux normes de l’installation électrique ou de l’installation de gaz rassurent un acquéreur ! 

En copropriété, un acheteur sera très attentif aux travaux prévisibles sur l’immeuble : ravalement, toiture, cage d’escalier, etc. Les travaux en copropriété peuvent coûter très cher. 

Faire des travaux pour améliorer la performance énergétique ? 

Aujourd’hui, la performance énergétique est sur toutes les lèvres des acheteurs. Interdiction de mise en location, hausse des factures d’énergie, peur de nouvelles obligations à venir, etc. Acheter une passoire thermique, moi jamais ! 

Pourtant, d’après l’INSEE, en Île-de-France, 2,3 millions de résidences principales ont un diagnostic de performance énergétique (DPE) classé E, F ou G, soit 45 % du parc francilien de résidences principales. De nombreux immeubles haussmanniens au cœur de Paris affichent des diagnostics de performance énergétique (DPE) peu réjouissants. Et leur attractivité demeure…

Aussi, sans vouloir généraliser, les interdictions de mettre en location des logements classés G+, G puis F et E dans les prochaines années génèrent une mauvaise image. Les passoires thermiques représentent 20 % des logements mis en vente selon Seloger. Les prix de vente sont proposés en moyenne à près de 4 % de moins qu’un logement équivalent non énergivore. Et la marge de négociation est plus importante : 5,6 % contre 3,7 % en moyenne. 

Mais comparons avec des travaux de rénovation énergétique. On compte 1 000 euros par mètre carré pour améliorer vraiment la performance énergétique. Au-delà de l’aspect financier, le propriétaire doit avoir l’énergie de conduire une politique de rénovation efficace et de solliciter les aides. Monter un dossier MaPrimRenov suffit à faire renoncer de nombreux vendeurs.  

En effet, les travaux de performance énergétique sont importants : 

  • isolation des murs, de la toiture et du sol ; 
  • changement des portes et fenêtres pour adopter du double ou du triple vitrage ; 
  • changement du mode de chauffage ;  
  • travaux identiques dans la copropriété ;  
  • etc. 

En dépit des aides, le coût total des travaux est conséquent. De nombreux propriétaires, en particulier parmi les plus âgés, n’ont tout simplement pas envie de se lancer dans de tels travaux. 

D’autant plus que des incertitudes demeurent : le DPE actuel ne sera-t-il pas bientôt réévalué ? De nouvelles obligations votées ? 

En conclusion, si la décision de vendre le bien immobilier est acquise, il est préférable de tenter de vendre le bien en l’état plutôt que de lancer d’importants travaux, qui ne seront pas récupérés dans le prix de vente. Il est plus rentable d’engager des travaux de rafraîchissement pour mettre en avant son bien plutôt que des gros travaux. 

Imop vend votre bien immobilier rapidement et au meilleur prix

Découvrez nos services