Imop ouvre son capital via une levée de fonds participative. Inventez l'agence immobilière de demain en devenant actionnaire d'Imop !En savoir plus

Prix immobilier des maisons : les dernières tendances

Le marché immobilier n’a jamais été aussi scruté ! Baisse réelle des prix immobiliers, hausse des taux d’intérêt, difficultés à obtenir un crédit, marché locatif sclérosé dans les métropoles, le secteur immobilier est tiraillé entre des forces contraires. Après avoir étudié la baisse des prix à Paris, intéressons-nous au prix immobilier des maisons.

29 novembre 2023

Évolution des prix des maisons en 2023

Le prix des maisons anciennes

Les Notaires de France ont publié leur dernière note de conjoncture sur l’immobilier au 2e trimestre 2023. Le prix des maisons anciennes augmente sur un an de 0,9 %, et même de 1,3 % si on enlève le marché francilien (en baisse de 1,9%). 

En revanche, entre le 1er et le 2e trimestre 2023, les prix immobiliers des maisons sont en baisse, que ce soit en Ile de France (-1,7 %) ou en province (-0,5 %). 

Les prix ont globalement accusé une baisse annuelle au cours du 3e trimestre 2023, depuis l’été. En novembre 2023, les projections sur les avant-contrats misent sur une baisse des prix des maisons anciennes de 3,2 %, plus importante que celle des appartements (-2,7 %) sur un an. Sur les seuls 3 derniers mois, la baisse des prix des maisons atteint 1,3 %. 

Le prix des maisons neuves

Le marché des maisons neuves et de la construction va mal : une baisse de réservation de 40 %, une baisse des mises en vente de logements neufs de 30 % ! Ajoutons à cela la baisse des permis de construire, l'abandon des projets, hausse des coûts de construction, etc.  

Une bonne nouvelle au milieu de tout cela pour les futurs acquéreurs : les prix des queues de programmes neufs permettent de réaliser de bonnes affaires. 

Bon à savoir 

La prolongation du PTZ jusqu’en 2027 exclut les maisons individuelles dans les zones les plus tendues. L'objectif affiché est de lutter contre l’artificialisation des sols. 

Des disparités entre région parisienne et province

En province, les prix des maisons anciennes diminuent de 2,7 % en novembre 2023 sur un an. 

Les plus fortes baisses de prix des maisons atteignent 8 % dans certaines agglomérations comme Amiens, Nîmes, Orléans, Lyon, Saint-Étienne ou Toulon

Des baisses plus modérées, entre 3 et 6 %, devraient toucher les villes de la Rochelle, Toulouse, Lille, Valenciennes, Le Mans, Maubeuge, Rennes ou Grenoble. 

Le prix moyen d’une maison en France en novembre 2023 atteint 2 533 € par mètre carré (m2). Le prix moyen d’une maison à Neuilly sur Seine est de 13 800 € /m2, à Vincennes de 11 800 € /m2, à Boulogne Billancourt de 11 200 € /m2, à Montrouge de 10 300 € /m2.   

Les prix moyens au mètre carré des maisons dans les principales grandes villes de France sont : 

  • Marseille avec 4 400 €
  • Lyon avec 6 600 €
  • Toulouse avec 4 100 €
  • Nice avec 6 300 €
  • Nantes avec 4 700 €
  • Montpellier avec 4 600 €
  • Strasbourg avec 3 600 €
  • Bordeaux avec 5 500 €
  • Lille avec 3 300 €

Pourquoi cette baisse du prix des maisons va se poursuivre en 2024 ?

L’inflation n’est pas encore maîtrisée, le pouvoir d’achat des Français reste menacé. Les primo-accédants ne bénéficient pas d’un apport suffisant, sauf à obtenir de l’aide de leurs familles. 

Face à un marché de la location en tension, les locataires préfèrent attendre avant d’agir…

Avec les coûts de l’énergie, la question de la maison individuelle, longtemps considéré comme le rêve des Français, revient sur le devant de la scène. Pourtant, un locataire mettra désormais 12 ans à rentabiliser son achat immobilier. Il faut donc voir grand, ce que permet l’achat d’une maison plus que d‘un appartement en centre-ville. 

En complément, les maisons anciennes peuvent être des passoires thermiques classées F ou G. Les travaux de performance énergétique sont alors à la fois plus simples à réaliser qu’en copropriété (puisque vous êtes seuls à décider) mais aussi plus chers à financer. 

Le nombre total de transactions est en baisse, tous biens confondus, de plus de 15 % à fin août sur un an. Cette tendance devrait se poursuivre pour atteindre 800 000 transactions en 2024

Quelques raisons d’espérer pour le marché des maisons anciennes : l’exode des citadins, lassés de vivre dans de petits appartements et dotés d’une envie de nature. Leur pouvoir d’achat est alors suffisamment important. 

Les points à retenir

  • Le prix immobilier des maisons est en baisse en France, de manière plus forte depuis l’été 2023. 
  • Le nombre de transactions est également en baisse. 
  • Les prix des maisons, tout comme leur évolution, connaissent de grandes disparités entre la région parisienne et la province. 
  • La baisse des prix des maisons devrait se poursuivre en 2024. 

Imop vend votre bien immobilier rapidement et au meilleur prix

Découvrez nos services