Imop ouvre son capital via une levée de fonds participative. Inventez l'agence immobilière de demain en devenant actionnaire d'Imop !En savoir plus

Les 5 erreurs à éviter quand on vend un bien immobilier

La vente de son logement, c’est facile ? Dans un contexte inflationniste, avec des acheteurs plus rares et plus exigeants, vendre son bien immobilier peut devenir difficile ! Une transaction réussie nécessite alors le recours à des professionnels de l’immobilier. Dans tous les cas, voici 5 erreurs à ne pas commettre pour vendre un bien immobilier rapidement et au meilleur prix ! 

14 mars 2023

Erreur n°1 : Surévaluer le prix du bien immobilier 

C’est la pire des erreurs ! Un prix de vente sous-évalué ou surévalué, c’est l’assurance d’une vente ratée. 

Proposer immédiatement le bon prix de vente, en phase avec les prix actuels du quartier, est le point indispensable. Pour y parvenir, une seule solution : faire estimer votre bien immobilier par un professionnel de l’immobilier

Une estimation en ligne pour gagner du temps ? Pourquoi pas si votre logement ne présente pas de caractéristiques particulières. Une estimation gratuite avec une agence immobilière qui se déplace chez vous ? Cela reste le meilleur moyen d’évaluer correctement le bien et son prix de vente. 

Trop de vendeurs pensent mettre un prix de vente surévalué pour disposer d’une marge de négociation ou simplement pour voir si “ça passe”. Pourquoi pas ? Mais si cela ne passe pas, ça casse la possibilité de vendre le bien immobilier ! 

En effet, un acheteur réellement en recherche d’un bien, regarde les annonces tous les jours… Voir un même bien pendant plusieurs semaines, proposés à différents prix qui diminuent, dévalorise cet appartement et ne donne pas envie de le visiter. 

Soyez gourmand mais pas écoeurant ! 

Erreur n°2 : Mettre une vieille photo

En 2023, inutile d’espérer vendre un bien immobilier avec une vieille photo unique de l’entrée ! Nous vivons dans un monde d’images. Des visuels nombreux et de qualité mettent en valeur votre logement. Ils évitent aussi des visites inutiles. 

Faites vos photos d’appartement ou de maison sous différents angles, avec une bonne luminosité, un jour de beau temps. Sinon, confiez cela à un professionnel ou à un prestataire d’agence immobilière. Un photographe réalise des photos de chaque pièce, voire une visite virtuelle en 3D ou en vidéo

Avant la prise de photographies, n’oubliez pas de ranger votre logement. Plus qu’un rangement, c’est une dépersonnalisation qui convient ! Ôter photos et objets de décoration très personnels pour plaire au plus grand nombre. Un professionnel du home staging peut vous accompagner dans cette mission. 

Erreur n°3 : Ne pas être prêt pour la vente immobilière 

Une transaction immobilière porte sur des montants importants. C’est un acte juridique très encadré pour éviter les erreurs et les dérives. Si vous avez acheté votre logement depuis de longues années, la réglementation a sans doute évolué ! 

Par exemple, vous devez préparer un dossier de vente complet avec notamment : 

  • le descriptif exact du logement, tel qu’il figure dans votre acte d’achat ; 
  • le descriptif réel du bien, en fonction des travaux réalisés ; 
  • le dossier de diagnostic technique ;  
  • les attestations éventuelles, notamment la superficie exacte légale ; 
  • les documents de copropriété, le cas échéant, 
  • les factures des travaux que vous mettez en avant dans la vente, etc. 

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) devient de plus en plus important. Il détermine si votre bien immobilier est une passoire thermique mais surtout il offre une vision de la consommation d’énergie pour un acquéreur. Or, les factures d’énergie ont tendance à augmenter ces derniers mois…

Ne pas être prêt pour vendre son bien immobilier, c’est aussi vouloir vendre en urgence. Si une saisonnalité est perceptible dans votre quartier ou en fonction de la taille de votre logement, évitez de vendre à une autre période de l’année ! 

De la même manière, prenez le temps de préparer une annonce attractive, descriptive et complète. Oui, la vente d’un bien immobilier nécessite une anticipation, et une bonne préparation ! 

Erreur n°4 : Se prendre pour un contrôleur fiscal

Vous lisez chaque jour des articles sur les refus de prêts immobiliers, la hausse des taux d’intérêt, la baisse des prix immobiliers, etc. 

L'inquiétude vous gagne ! Non seulement le vendeur doit trouver un acheteur, mais un acheteur solvable ! Cette inquiétude légitime ne doit pas vous transformer en contrôleur fiscal dès la première visite ou le premier contact téléphonique. 

La solvabilité est un point essentiel mais elle nécessite une approche raisonnée : posez quelques questions aux acheteurs intéressés. Demandez des informations plus précises au moment d’une offre d’achat. C’est un art d’obtenir des réponses sans avoir posé la question ! 

SI vous n’êtes pas à l’aise avec les chiffres ou pour discuter finance, laissez faire un professionnel de l'immobilier. 

Erreur n°5 : Ne pas savoir vendre un bien immobilier 

La vente est un métier. La vente immobilière est une des ventes les plus complexes par l’enjeu financier, par la complexité réglementaire et par l’aspect émotionnel. Acheter sa première résidence principale est un acte fort dans une vie. 

La négociation est un art. Connaître sa marge de manœuvre et celle de l’autre partie, déterminer le prix psychologique, les techniques de négociation. Vous ne devez pas tout dire lors des visites : gardez secret le nombre de visites, le nombre d’offres, le délai de mise en vente, etc. 

Enfin, restez crédible dans vos propos et cohérent par rapport à votre bien. Respectez votre acheteur. La vente réussit lorsque les deux parties sont heureuses. 

Si vous avez peur de commettre une ou plusieurs erreurs lors de la vente de votre bien, faites appel à une agence immobilière à commission fixe. Avec IMOP, vous avez l’assurance d’un accompagnement professionnel, sans que cela ne coûte tellement plus cher à votre acheteur !