Imop ouvre son capital via une levée de fonds participative. Inventez l'agence immobilière de demain en devenant actionnaire d'Imop !En savoir plus

Les villes avec le plus d’embouteillages

Posez la question à tout automobiliste vivant dans une grande ville : il vous répondra que sa ville est la plus embouteillée de France. Au-delà du sentiment d’impatience et de perte du temps, il existe des données chiffrées. Par exemple, le GPS TomTom mesure les villes les plus embouteillées dans le monde entier. Où en sommes-nous en France ? Quelles sont les villes les plus embouteillées ? Faut-il renoncer à la voiture individuelle dans les métropoles ? Quelle relation entre embouteillage et immobilier ? 

24 juin 2022

Dans quelles villes circuler ou non en voiture ? 

Sans trop de surprises, Paris est la ville française la plus embouteillée. La capitale française se place à la 37e position du classement mondial des villes embouteillées dans le monde en 2021 (et gagne 4 places). Avec un taux d’embouteillage de 37 %, Paris fait pâle figure par rapport à Istanbul, ville numéro 1 mondiale avec un taux de 62 %. Mais qu’est-ce que ce taux d’embouteillage ? C’est le temps de trajet supplémentaire moyen en voiture par rapport au temps réalisé lorsque les conditions de circulation sont fluides. Ainsi, on estime qu’un automobiliste perd 6 jours de sa vie chaque année dans les embouteillages à Paris. 

Selon une autre étude réalisée par le magazine AutoPlus en septembre 2021, Rennes, Marseille et Bordeaux arriveraient en tête du classement des villes les plus embouteillées de France. Les villes de Lyon, Toulon et Nantes suivraient. Cette étude limite son champ d’investigation à 25 grandes villes françaises. Par exemple, les Rennais auraient perdu 18 heures dans les embouteillages en un mois. 

Il est simple de relier la densité automobile avec l’attractivité de ces villes depuis quelques années et la croissance des prix immobiliers conséquente. Les infrastructures prennent plus de temps à construire. Les municipalités qui développent d’autres mobilités pour faire face aux pics de pollution font rarement le bonheur des automobilistes.

Les automobilistes perdent du temps dans les embouteillages mais aussi de l’argent, estimé à 539 euros par seconde, soit 17 milliards d’euros sur un an. Avant même que les coûts de carburant n’explosent, on estimait les coûts à près de 2 000 euros par automobiliste. A Paris, une heure dans les embouteillages coûterait 12 euros ! Conduire dans une ville très embouteillée devient un luxe et influe sur le pouvoir d’achat. 

Les alternatives pour éviter les embouteillages

Lutte contre le réchauffement climatique et confort des usagers, de nombreuses villes changent les principes de circulation. Le 100 % voiture laisse de l’espace aux mobilités douces telles que pistes cyclables, circulation pédestre, sans oublier des transports en commun plus propres avec l’arrivée des bus électriques et des voies dédiées aux transports collectifs, qui permettent ainsi de gagner du temps. 

Le trafic automobile est largement responsable des émissions de dioxyde de carbone (CO2). Par exemple, à Paris, les émissions sont de 13,80 mégatonnes en 2021, dont 1,85 mégatonne liées aux seuls embouteillages.

La voiture peut aussi devenir un objet de partage avec le covoiturage, la location de voiture selon l’usage, etc. 

Le changement des modes de travail bouscule également les pics d’embouteillage. Les horaires de travail peuvent s’étaler pour certains, quand d’autres adoptent un mode de travail hybride entre télétravail, travail nomade et espaces de coworking. Par exemple, les embouteillages ont diminué de près de 10 % à Paris aux heures de pointe. 

Existe-t-il une solution unique pour toutes les villes ? Les automobilistes sont-ils prêts à abandonner leur voiture personnelle ? De nombreuses questions restent en suspens. *

L’impact des villes embouteillées sur le marché immobilier

Avant d’acheter, toute personne visualise sa vie quotidienne en fonction de la situation géographique du bien immobilier projeté. C’est même le facteur décisif dans une transaction immobilière réussie. 

Profiter d’une maison avec jardin est le rêve de beaucoup de franciliens. Depuis la crise sanitaire, certains n’hésitent plus à partir loin de Paris pour réaliser ce projet immobilier. Certains parisiens et franciliens lassés de perdre 2 heures de transports en commun ou de voiture dans les embouteillages investissent des villes à taille humaine à 1H ou 2H de Paris. Ceci explique en partie la croissance du marché immobilier dans les villes moyennes.

Pour tout projet dans une grande ville, privilégiez parfois la situation au nombre de mètres carrés. Pour vendre comme pour acheter, faites confiance à notre agence immobilière de Paris, à notre agence immobilière de Nantes, à notre agence immobilière de Bordeaux, à notre agence immobilière de Rennes. Grâce à la parfaite connaissance de leurs villes, nos agences facilitent le fait de gagner du temps au quotidien et vous permettent d’arbitrer entre un lieu agréable à vivre et une proximité avec vos lieux de travail. 

Imop vend votre bien immobilier rapidement et au meilleur prix

Découvrez nos services